Vous êtes ici: Home > Réalisations > Romont > Technique > Toitures végétalisées

Toitures végétalisées

Principes
Les surfaces bétonnées se multiplient. En 50 ans, l'espace construit a plus que doublé en Suisse! Le végétal perd de plus en plus d'espaces naturels pourtant indispensable à la biodiversité. La végétation est un facteur indispensable au renouvellement de l'air.

Grâce aux matériaux actuels, les possibilités de végétaliser des espaces construits existent. L'utilisation de bacs est la manière la plus simple d'implanter des végétaux dans un lieu construit.

Si le support construit est étanche, drainé et suffisamment résistant, il est possible de planter des végétaux ou un gazon. Il est aussi possible de végétaliser des façades inclinées. Les mousses, sedums et graminées résistent et embellissent ces lieux.

Régulation de l'écoulement des eaux de pluie
Les toitures végétalisées ont l'avantage de conserver une partie des eau de pluie sur place. C'est particulièrement intéressant lors de forte pluie.

En effet, l'eau de ruissellement des surfaces imperméables doit être évacuées par des collecteurs. L'eau arrive ainsi beaucoup plus vite dans les cours d'eau augmentant ainsi leurs débits et aggravant le risque d'inondations.

Les risques de crues ont sensiblement augmentés ces dernières années et continueront à augmenter. Le réchauffement climatique est directement en cause puisqu'il favorise les longues périodes de sécheresse et les épisodes pluvieux courts mais violents (cf. http://www.swv.ch/media/downloads/Climat_et_crues.pdf ).

Amélioration de la qualité vie dans l'habitation
L'été la végétation absorbe le rayonnement et transpire, restituant l'humidité accumulé à l'air.

Il en résulte un déphasage thermique plus lent qui évite les changements de température rapides dans le bâtiment et diminue ainsi les frais de climatisation.

L'hiver, la végétalisation participe également à l'isolation contre le froid et réduit la consommation d'énergie de chauffage.

Réduction de la chaleur en milieu urbain
De même, à l'extérieur, en restituant de l'humidité, les toitures végétalisées font baisser la température de l'air. C'est particulièrement intéressant dans les villes où le phénomène des îlots de chaleur urbain fait monter la température et accentue les effets des canicules estivales. Rappelons que celle de 2003 avait fait 20 000 morts en France. La plupart habitaient dans de grandes villes...

Refuge pour la biodiversité
Les toitures végétalisées augmentent aussi la biodiversité. Elles sont un refuge pour de nombreux insectes. Les oiseaux en profitent également.


Type de végétation
On distingue deux types de végétalisation:
- extensive
- intensive

La végétalisation extensive met en œuvre un substrat de culture et un drainage en faible épaisseur (80mm – 150mm). Elle offre des avantages écologiques, environnementaux et esthétiques. La végétation est composée de plantes sélectionnées (sédums - graminés) qui nécessitent un faible entretien.

Une toiture végétalisée extensivement n'est praticable que pour son entretien.

La végétalisation intensive se distingue par une couche de culture épaisse (20 cm & +) et des plantes de grande taille (arbres & arbustes). Ce système nécessite un entretien importan (coupe - fauchage etc).

Les toitures végétalisées intensivement nécessitent un savoir-faire et une attention particulière. Le volume de terre étant faible, les chocs thermiques sont fréquents. Certains végétaux s'adaptent mieux que d'autres à ces conditions de vie. Des connaissances approfondies sont nécessaire pour que le succès soit au rendez-vous.


Coûts
Les toitures végétalisées sont un peu plus chères à la construction (structure du bâtiment devant supporter une charge plus importante, aménagements, etc.).

Toutefois, les avantages liés à une consommation d'énergie de chauffage/climatisation moindre la rendent intéressante sur la durée.

Il faut également savoir que la durée de vie de l'étanchéité se trouve largement prolongée puis que beaucoup mieux protégée. La durée d'amortissement peut ainsi être double par rapport à une toiture plate standard.


Risque de pollution
L'herbicide Mécoprop est la matière active qui empêche la pénétration des racines à travers les couches bitumeuses d'étanchéité des toitures végétalisées. Le mécoprop, qui est libéré par hydrolyse des esters utilisés comme agents anti-racines dans les bitumes, contamine les eaux de ruissellement.

Mécoprop_contenu_dans_les_couches_bitumeuses_des_toitures_végétalisées.pdf




Plus d'infos:
OFEV - Toits végétalisés

2008/12/07/la-vegetalisation-des-toitures-na-que-des-avantages/">Blog de François Marthaler, conseiller d'Etat vaudois

Le Prieuré, société spécialisée dans la végétalisation des toitures
Agrandir DSC_2925.JPGAgrandir DSC_2926.JPGAgrandir DSC_2942b.JPGAgrandir DSC_2949.JPGAgrandir DSC_3082.JPG
Villa_Minergie-P-ECO_toiture_vegi.jpg
Luc A. Bardet - En Bouley 39 - CH-1680 Romont FR - 079 44 99 121 - immo@lab-multimedia.ch
Technique d'une maison écologique

Les informations présentées sur ce site sont non contractuelles et peuvent être modifiées sans préavis. | © Luc A. Bardet

Pub_web_vertical.jpg